Communiqué de Presse
21 novembre 2017

 

Le rapport du comité régional de suivi de la fermeture de la voie Pompidou confirme l’étude d’Airparif de début octobre. La pollution ne peut « s’évaporer » mais naturellement se reporte sur d’autres zones. Le MEDEF Grand Paris constate avec regret l’impact néfaste de la fermeture de la voie Georges Pompidou sur l’amélioration du trafic dans Paris et autour de la capitale.

Le MEDEF Grand Paris, porte-parole des acteurs économiques de la capitale, ne cesse de le répéter depuis plusieurs mois, la fermeture des voies sur berge à Paris a aggravé depuis un an la situation tant sur le plan environnemental que sur l’activité économique et l’attractivité du Grand Paris. Le rapport du comité de suivi du conseil régional rendu public ce lundi 20 novembre vont dans ce sens et confirme l’inefficacité de la piétonisation des voies sur berge

Ce comité régional de suivi présidé par Pierre Carli, médecin-chef du Samu de Paris, a eu de l’opportunité de pouvoir mesurer en temps réel, et sur une période conséquente (un peu plus d’un an). Ses conclusions sont sans appel :

  • les reports de circulation depuis la voie fermée au trafic sont allés au-delà de l’hypercentre parisien jusqu’au boulevard périphérique et ses abords au sud-ouest.
  • aucun phénomène d’évaporation du trafic (renonciation à des déplacements  automobile) n’a pu être observé ou établi
  • les quais hauts ont été particulièrement impactés par les reports de trafic avec une hausse moyenne de 67 % du trafic le matin et 30 % le soir, soit le niveau de saturation absolu

Les entreprises du Grand Paris demandent que les alertes qu’elles ont déjà lancées depuis plusieurs mois soient prises en compte par les pouvoirs publics : 

  • absence d’alternative crédible assurant la mobilité de leurs clients, de leurs salariés et de leurs fournisseurs
  • allongement des temps de trajets pouvant aller jusqu’à trois fois le temps actuel
  • reports de circulation effectués majoritairement sur les quais hauts et le boulevard Saint Germain, déjà fortement encombrés
  • solutions alternatives de transport en commun retardées.

Pour Jean-Louis Schilansky, Président du MEDEF Paris et porte-parole du MEDEF Grand Paris,  « Ce rapport du comité régional est accablant. L’activité économique et la compétitivité de nos entreprises sont en jeu ! Les entreprises du Grand Paris attendent impatiemment les prochaines annonces du Président de la République. La gouvernance de la Métropole du Grand Paris est un enjeu crucial. En tant que porte-parole du MEDEF Grand Paris, je me tiens prêt à contribuer aux débats pour que le monde économique soit davantage acteur d’une Métropole mobile, créatrice de richesses et attractive ».

 

A propos du MEDEF Paris

Le MEDEF Paris est l’organisation territoriale du MEDEF à Paris. Il rassemble plus de 20 fédérations professionnelles et plus d’un millier de dirigeants d’entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Il mène deux actions : représenter et défendre les intérêts de toutes les entreprises de Paris au plan local et national ; informer, accompagner et mettre en relations ses adhérents.

 

Contact presse

Joyce Assouline, Responsable Communication du MEDEF Paris

01 53 59 19 93 / jassouline@medefparis.fr