Chaque écosystème est articulé autour de trois leviers de création de valeur – enablers, engines, drivers – dont l’impact sur l’économie, la croissance et l’emploi diffère en fonction du « mix » privilégié.

1. Economy enablers / Focus plateformes

Au profit du consommateur/citoyen

  • Plateformes collaboratives 
  • Plateformes de partage 
  • Plateformes e-commerce 
  • Places de marché 
  • Moteurs de recherche 
  • Réseaux sociaux 
  • Applications mobiles 
  • Fintech

Impacts sur l'économie :
Augmentation du pouvoir d’achat des consommateurs/citoyens 
Développement de l’emploi indépendant 
Personnalisation et meilleure accessibilité et disponibilité des produits et services 
Amélioration de l’accès aux moyens de paiement pour les populations débancarisées 
Amélioration de l’inclusion sociale, culturelle et économique des individus 
–    Déficit de création d’emplois durables et localisés et précarisation de la structure sociale de l’emploi 
–    Destruction d’emplois dans les secteurs de l’industrie et des services traditionnels par la désintermédiation
–    Risques de monopoles, de positions dominantes et de distorsion de concurrence 
–    Problème de protection des données personnelles des Etats, des citoyens et des entreprises 
–    Aucun impact sur les exportations et donc la balance commerciale 
–    Très faible contribution au système fiscal et social national 
–    Très faible contribution à la croissance nationale

2. Economy engines / Focus TIC

Au profit des entreprises, innovateurs, État 

•    Composants et intégration électroniques (semi-conducteurs, chipset, capteurs, PCB, micro-processeurs…) 
•    Energie (batteries, smart grids, …) 
•    Virtualisation, automatisation, robotisation, industrie 4.0 …. 
•    Editeurs de logiciels (sécurité, industrie, ERP, CRM, SCM, CAO, BIM, virtualisation, Big data, IA,…) 
•    Télécoms, infrastructures réseaux et Cloud computing (fibres, connectivité, M2M, stockage, Data Center…) 
•    Plateformes middleware et OS (IoT, Paas, Windows, MacOS, Android…) 
•    Hardware (PC, tablettes, IoT, smartphones, serveurs, robots, imprimantes 3D…)
•    Sociétés de services numériques (bureaux d’études, conseil, développement, intégration ….)

Impacts sur l'économie :
Création d’emplois durables et localisés principalement dans les services informatiques, la maintenance, les « Help Desk », le BPO et la R&D 
Augmentation globale de l’emploi qualifié et donc du pouvoir d’achat des individus 
Augmentation de l’innovation dans toutes les entreprises industrielles et de services (start-up, TPE, PME, ETI, GE) 
Amélioration de la productivité et de la compétitivité des agents économiques (entreprises industrielles et de services, indépendants, salariés…) et de l’Etat Impact sur les exportations et donc la balance commerciale 
Conforte la souveraineté et l’indépendance technologiques des nations 
–  Forte contribution au système fiscal et social national Forte contribution à la croissance
–  Manque de talents et de compétences disponibles au niveau mondial Besoins importants en capitaux pour les investissements et la R&D notamment

3. Economy drivers / Focus IoT

Au profit des citoyens, consommateurs, entreprises, innovateurs, État

  • IoT industriel et nouvelles interfaces industrie/services 
  • Fabricants de biens d’équipements connectés (machines, équipements industriels, dispositifs médicaux,) 
  • Fabricants de biens de consommation connectés (textiles, santé, bienêtre, cosmétiques,) 
  • Fabricants de solutions de traçabilité et de sécurité connectés (emballages, agroalimentaire, silver economy, bâtiment…) 
  • Fabricants de solutions de maintenance connectée (usines, aérospatial, infrastructures, utilities,construction…) 
  • Fabricants de solutions de mobilité connectée (rail, route, air, …)
  • Fabricants de matériaux intelligents.

Impacts sur l'économie : 
Contribue à la réindustrialisation des territoires 
Augmentation de l’innovation et donc de la compétitivité dans toutes les entreprises (Start-up, TPE, PME, ETI, GE) 
Augmentation des emplois (qualifiés et non qualifiés) dans toutes les catégories socio-professionnelles : ouvriers, techniciens, cadres, ingénieurs, indépendants… 
Impact sur les exportations et donc la balance commerciale 
Conforte la souveraineté et l’indépendance technologiques nationale
Augmentation de la création de valeur de l’économie par la maîtrise de la collecte, du traitement et du stockages des données 
Forte contribution au système fiscal et social national 
–  Manque de talents et de compétences disponibles au niveau mondial 
–  Besoins importants en capitaux pour la R&D et les investissements industriels notamment 
–  Danger lié à la sécurité numérique et à la protection des données des Etats, des entreprises et des citoyens