Dans le contexte d’une mondialisation croissante et de l’apparition de nouveaux enjeux en matière de développement durable, les relations entre ONG de solidarité internationale et entreprises se développent depuis quelques années selon des modalités nouvelles et diversifiées. Afin de mieux appréhender ces évolutions, le MEDEF et Coordination Sud ont lancé une étude conduite par le cabinet Be-Linked. Elle éclaire les pratiques existantes, leurs enjeux et les défis à relever. Elle donne également des pistes pour le développement de partenariats opérationnels.

Depuis une petite dizaine d’années les interactions entre ONG et entreprises se multiplient. Le schéma initial de leurs relations qui s’articulait essentiellement autour du conflit ou du mécénat, s’enrichit d’une gamme de modalités plus variée et laisse place à des approches et expérimentations diverses.  D’une part, le nombre d’ONG ne cesse d’augmenter et elles occupent souvent une place laissée vacante par les pouvoirs publics. D’autre part, les entreprises sont confrontées à des pressions internes et externes (réchauffement climatique, crise alimentaire, fin de l’ère du pétrole…) qui les conduisent à repenser un certain modèle de développement.

En France et en Europe, les ONG sont devenues des interlocuteurs clé des pouvoirs publics sur les questions de solidarité internationale, de droits humains, de protection de l’environnement… Elles sont en mesure de peser sur les politiques publiques et dans leur fonctionnement elles s’inspirent de plus des pratiques du monde de l’entreprise.  L’apparition de projets de développement conjuguant solidarité et marché pour répondre aux besoins des plus pauvres a eu pour conséquences de développer les passerelles entre ONG et entreprises. Du côté des entreprises les lignes ont également bougé depuis le début des années 2000 avec un engagement croissant à développer des pratiques de responsabilité sociale et environnementale. Les activités économiques ne peuvent plus faire l’impasse sur l’évolution du monde. La crise financière renforce l’émergence de ce mouvement de fond. Dans cette optique les ONG ont un rôle essentiel à jouer à côté et aux côtés des entreprises.  Dans ce contexte favorable, le rapport qui vient d’être publié s’attache à décrypter les modes de relation naissants entre ONG et entreprises avec leurs facteurs de réussite et leurs faiblesse pour fournir aux unes comme aux autres des pistes de travail opérationnelles.

Télécharger le guide